Le vol à voile est un sport aérien pratiqué à l’aide d’un planeur.

Un planeur classique ne possède pas de moteur. Il n’est donc pas capable de s’envoler par ses propres moyens. Notre club dispose de deux méthodes d’envol : le treuil et le remorqueur.

Lors du décollage au treuil, le planeur est « catapulté » dans les airs à l’aide d’un câble d’acier qui s’enroule sur un tambour placé à l’autre extrémité de la piste. Ce tambour est actionné par un puissant moteur qui procure une accélération suffisante pour passer de 0 à 100 km/h en quelques secondes et faire grimper le planeur à plus de 300 m en moins d’une minute. Il a l’avantage d’être économique.

Lorsqu’il est accroché derrière un avion remorqueur, le décollage est plus lent et plus doux. L’avion nous emmène à l’endroit propice à une altitude de 500 m (600 m pour l’écolage).

Une fois le câble largué, le planeur est autonome et utilise les ascendances (courants d’air verticaux) produits par le soleil qui réchauffe la terre. Contrairement à une idée très répandue, le vent n’est pas nécessaire (voire néfaste) au vol à voile dans nos régions de plaines.